الجمعة، 14 أبريل، 2017

PEINTURES DU GOLFE DE TUNIS PAR ALBERT MARQUET EN 1923

Grand voyageur, Albert Marquet planta son chevalet dans de nombreuses villes du pourtour méditerranéen. C’est à Alger qu’il rencontre Marcelle Martinet, qu’il épouse le 10 février 1923. Leur voyage de noces les mène de Tunis à Carthage puis à Sidi-Bou-Saïd, petit village situé sur le flan ouest d’un éperon rocheux. « Nous poursuivîmes notre exploration et laissant notre auto au bas de la côte, à travers champs, nous atteignîmes Sidi-Bou-Saïd […]. Des maisons blanches, des boiseries bleues, des cactus, des agaves, un déferlement de fleurs des champs, coquelicots, ravenelles et marguerites, le tout dominant une mer vivante… » https://www.facebook.com/abderrazak.khechin/media_set?set=a.10208432659318167.1073741832.1356867972&type=3 < div dir="rtl" style="text-align: right;" trbidi="on">














ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق