‏إظهار الرسائل ذات التسميات LIVRES/POLITIQUE. إظهار كافة الرسائل
‏إظهار الرسائل ذات التسميات LIVRES/POLITIQUE. إظهار كافة الرسائل

السبت، 17 ديسمبر، 2016

Commémoration du 17 DECEMBRE 2010 / Immolation de Mohamed BOUAZIZI déclenchant la révolution

17décembre 2010 : Mohamed Bouazizi, marchand ambulant de légumes sur une brouette à Sidi Bouzid, proteste contre la saisie de son gagne-pain et s’immole par le feu. 22décembre : Un jeune se suicide électrocuté à Sidi Bouzid. 24 décembre : Protestations à Menzel Bouzayane (gouvernorat de Sidi Bouzid). Les forces de police tirent sur les manifestants faisant un tué et neuf blessés. 28décembre : Le président Ben Ali s’adresse au peuple et promet des solutions. 30décembre : Limogeage des gouverneurs de Sidi Bouzid, Jendouba et Zaghouan. 4janvier : Bouazizi succombe à ses brûlures. 8et 9 janvier : Mouvements de protestations à Thala, Kasserine et Regueb faisant de nouvelles victimes. 10janvier : L’ancien président prononce un second discours dans lequel il menace de traduire en justice les protestataires et annonce la création de trois commissions nationales chargées de la réforme politique, de l’investigation sur la corruption et sur les dépassements enregistrés lors des mouvements de protestation. 11janvier : Suspension des cours dans les établissements scolaires et universitaires. Grève générale de trois jours organisée par l’Ugtt. Nouveau suicide d’un jeune à Sidi Bouzid. Premières protestations dans la capitale Tunis. 12janvier : Limogeage du ministre de l’Intérieur et du Développement local Rafik Belhaj Kacem. 12janvier : Libération des personnes interpellées lors des manifestations. 12janvier : Couvre-feu dans le Grand Tunis de 20 heures à 5 heures. 13janvier : Les protestations s’étendent à d’autres régions faisant de nouveaux martyrs. 13janvier : Ben Ali prononce un troisième discours et décide la dissolution du gouvernement et l’organisation d’élections législatives dans six mois. 14janvier : Des milliers de manifestants à l’avenue Habib Bourguiba à Tunis revendiquent le départ de Ben Ali. Fuite de ce dernier et de son épouse vers l’Arabie Saoudite. Arrestations de 30 membres du clan présidentiel. Mohamed Ghannouchi annonce qu’il assure la présidence de la république par intérim conformément à l’article 57 de la constitution.