‏إظهار الرسائل ذات التسميات MEGRINE. إظهار كافة الرسائل
‏إظهار الرسائل ذات التسميات MEGRINE. إظهار كافة الرسائل

الاثنين، 21 سبتمبر، 2015

CHATEAU DE MEGRINE / DEVENU ECOLE PRIMAIRE / A SAUVEGARDER

https://www.facebook.com/media/set/?set=a.242514152446345.66980.242513402446420&type=3
http://www.amis.tn/2014/02/le-chateau-de-megrine-le-monument-malmene/
 Derrière les hautes murailles qui l’emprisonnent, et à l’ombre des arbres centenaires, vestige du Parc Monceau, trône le Château de Mégrine entre déni et ignorance de son histoire et de sa gloire d’antan. A l’époque, le château se trouvait à mi-chemin entre la capitale Tunis, et Radès, alors première ville de ce qui sera plus tard la Banlieue Sud. Surplombant les collines et plaines d’un domaine de plus de 800 hectares, ce petit bijou d’architecture mauresque captait l’attention des passants par sa blancheur, ses grandes ouvertures, ses boiseries, ses plans d’eau, ses faïences et son grand parc. La date de construction du château est inconnue jusqu’à ce jour. Seule certitude, il existait déjà au milieu du XIXe siècle, lorsque Lorenzo Mifsud (Mintuf), ce maltais venu améliorer sa condition en Tunisie dès 1830, exploitait le Domaine de Mégrine. Avant de devenir un château, la « Villa Mégrine » avait ainsi logé des maltais puis des français travaillant à Mégrine ou d’autres personnalités venues passer des vacances en pleine compagne, mais à seulement 5 kilomètres de Tunis, de ses souks et de ses palais. Les célèbres ruines de Carthage n’étaient pas bien loin, on pouvait les observer depuis l’une des terrasse du château. A partir de l’année 1901, le comte Fernand Foy est désigné mandataire de la Société Anonyme du Domaine de Mégrine, en charge de la gestion de la vaste exploitation. Habitué au train de vie des aristocrates, et suivant les modes de l’époque, le comte Foy entreprendra très rapidement, et jusqu’aux années 20, des travaux d’embellissement et de modernisation de la villa. Les colonnades en marbre blanc, les fresques Kallaline, les fontaines, les plans d’eau à l’andalouse, la piscine, les plafonds à caissons en bois peint, la cour d’honneur, le parc, mais aussi l’électricité, le téléphone et le chauffage électrique, transforment définitivement la « Villa Mégrine » en « Château de Mégrine ». Vendu à l’état en 1927, le bâtiment est cédé à l’instruction publique dès 1930. Une nouvelle page s’ouvre dans l’histoire du château, puisqu’il accueillera désormais tous les enfants du village. L’école primaire de Mégrine Coteaux est ainsi l’héritière de deux siècles d’histoire de Mégrine. Qu’en est-il aujourd’hui de la préservation de ce patrimoine ? Bien qu’il soit dans un état général assez correct, le Château de Mégrine a souffert de plusieurs années d’interventions sauvages et parfois de délaissement. Des pins centenaires abattus, des parterres remplacés par de la faïence bon marché, des tableau de faïence ensevelis sous le mobilier cassé et sous des couches de terre et de poussière, du marbre tachés d’encre et de chewing-gum,… la liste est en effet longue, et l’intervention est urgente ! Dans le cadre de ses activités de sauvegarde, l’Association de Mégrine pour l’Innovation et la Sauvegarde a choisi de travailler sérieusement sur la valorisation et la protection de ce monument. A cette occasion, le Château de Mégrine a fait l’objet d’une étude approfondie construite sur trois axes qui en constituent les étapes successives : – Etude historique et documentaire : effectuée sur plusieurs années, ayant permis de collecter les données relatives au château et au Domaine de Mégrine – Etude technique et architecturale : entreprise par une étudiante en architecture travaillant en étroite collaboration avec l’AMIS – Efforts de valorisation et de médiatisation : pAtrimoine 2014 : L’exposition événement s’est déroulée les 8 et 9 Février 2014, dans les salles mêmes du château. Elle était organisée autour de deux expositions photographiques, l’une consacrée à l’histoire du domaine et du château de Mégrine,et l’autre à l’histoire de l’école. En marge de cette exposition, une table ronde était organisée autour des questions de préservation du patrimoine, et de cet édifice en particulier. http://tunisie.co/index.php/article/2982/decouverte/musees-et-monuments/megrine-465714/8#p8