‏إظهار الرسائل ذات التسميات PERSONNALITES TUNISIENNES / ARTS ET LETTRES. إظهار كافة الرسائل
‏إظهار الرسائل ذات التسميات PERSONNALITES TUNISIENNES / ARTS ET LETTRES. إظهار كافة الرسائل

الأحد، 16 أبريل، 2017

Patrimoine musical tunisien / CHANSONS DE RAOUL JOURNO

Raoul Journo, né le 18 janvier 1911 à Tunis et décédé le 22 novembre 2001 à Paris, est un chanteur tunisien et compositeur de musique arabo-andalouse. De confession juive, Journo est surtout connu pour ses talils, des compliments et vœux adressés aux invités lors d'une réjouissance (mariage, Bar Mitsvah, circoncision, pèlerinage, etc.), à tel point qu'aujourd'hui encore, ses textes et musiques sont repris entièrement par les orchestres lors de ce type de soirées. Après son départ pour la France en 1965, il retournera en Tunisie à plusieurs reprises. Journo a marqué la culture juive aussi bien en Tunisie, qu'en Israël ou en France où les airs de ses chansons sont, avec ceux de Farid El Atrache, parmi les plus utilisés pour les prières traditionnelles juives. WIKIPEDIA








الثلاثاء، 21 مارس، 2017

PATRIMOINE MUSICAL : FADHILA KHETMI

Fadhila Khetmi , née en 1905 à Tunis et morte le 12 janvier 1992, est une femme de théâtre et animatrice de radio tunisienne. Fille de la chanteuse et danseuse d'origine turque Nesriye Frawlou, elle poursuit ses études primaires et secondaires à la rue de Marseille à Tunis. Dès son plus jeune âge, elle est mordue de théâtre de chant et de danse, elle joue de l'oud et idolâtre la cantatrice turque Necibe Hanim. Elle crée chez elle un club littéraire que fréquentent les poètes et hommes de théâtre de son époque. Dans les années 1920, elle adhère à la Troupe du théâtre arabe avant de rejoindre en 1927 la troupe de l'Avenir théâtral. Elle préside ensuite sa propre troupe et anime deux pièces de son propre fonds. En 1930, elle voyage à Berlin pour enregistrer ses chansons dont elle compose la musique pour certaines d'entre elles. À la fin des années 1930, elle réintègre l'Association du théâtre arabe où elle partageait ses premiers rôles avec Mohamed Agrebi et fait de nombreux voyages en Algérie, en France et en Espagne. Dans les années 1940, elle s'installe en Algérie et intègre la radio d'Alger pendant deux ans ainsi que la troupe algérienne El Ansar. Revenue en Tunisie en 1957, elle réintègre sa troupe et monte une opérette. Elle rejoint Radio Tunis et participe à de nombreuses émissions dont la célèbre Émission de la Femme qu'elle coprésente avec Saïda Meherzi et l'écrivain Najia Thameur. Fadhila Khetmi a rendu célèbre un tricot de corps particulier par son dessin et ses motifs : Marioul Fadhila. Celui-ci est en vogue avant la Seconde Guerre mondiale et il continue à porter cette appellation jusqu'à nos jours. wikipedia














السبت، 28 يناير، 2017

Commemoration / MAHMOUD MESSADI , ECRIVAIN , HOMME POLITIQUE ET SYNDICALISTE

Mahmoud Messaadi ,né le 28 janvier 1911 à Tazarka et décédé le 16 décembre 2004 à La Marsa, est un écrivain et homme politique tunisien. Il est souvent considéré comme l'un des grands auteurs de la littérature arabe contemporaine. Mahmoud Messadi étudie à Tunis de 1926 à 1933 puis effectue des études de langue arabe et de lettres françaises à la Sorbonne de 1933 à 1936 . En 1947, il obtient une agrégation en langue, littérature et civilisation arabes. Sous le régime du protectorat français, Messadi lutte contre les injustices qui accablent ses concitoyens en adhérant au Néo-Destour en 1934, puis à l'Union générale tunisienne du travail dont il est secrétaire général de 1948 à 1953. Il est également rédacteur en chef de la revue Al Mabâhith de 1943 à 1947. Après l'indépendance, il occupe le poste de secrétaire d'État (ministre) de l'Éducation nationale, du 6 mai 1958 au 24 octobre 1968. Il contribue à mettre en place un système éducatif moderne, bilingue et étendu à tout le territoire, installe la nouvelle université tunisienne et supprime les médersas traditionnelles2. Messadi est ensuite nommé inspecteur général de l'enseignement, ministre d'État du 7 novembre 1969 au 12 juin 1970 puis ministre des Affaires culturelles du 30 novembre 1973 au 9 décembre 1976. Il fonde en 1975 la revue La vie culturelle. Il est également député à l'Assemblée nationale à partir de novembre 1959 et la préside de novembre 1981 à octobre 1987. wikipedia Photos : http://www.leaders.com.tn/article/7166-messadi-familier