‏إظهار الرسائل ذات التسميات PERSONNALITES TUNISIENNES / ARTS ET LETTRES. إظهار كافة الرسائل
‏إظهار الرسائل ذات التسميات PERSONNALITES TUNISIENNES / ARTS ET LETTRES. إظهار كافة الرسائل

الثلاثاء، 30 مايو، 2017

حكايات عبد العزيز العروي LES CONTES DE ABDELAZIZ LAROUI

Abdelaziz Laroui né le 17 décembre 1898 à Monastir et décédé le 13 juillet 1971 à Tunis , est un dramaturge, journaliste et chroniqueur tunisien rattaché au groupe Taht Essour..Il rejoint Radio Tunis dès sa création en 19383 et y occupe successivement les postes de vice-rédacteur en chef des informations, de présentateur du journal en arabe dialectal, de commentateur des matchs de football et enfin de directeur de 1949 à 1956. Après l'indépendance, il acquiert une grande notoriété grâce à sa chronique quotidienne sur les ondes de la radio nationale et surtout à ses contes dominicaux traditionnels toujours diffusés à ce jour. wikipedia










الأحد، 28 مايو، 2017

علي الرياحي رمز الفن التونسي الاصيل ALI RIAHI symbole de la chanson tunisienne authentique

Ali Riahi né le 30 mars 1912 à Tunis et mort le 27 mars 1970 à Tunis, est un chanteur et compositeur tunisien. Il est le petit-fils de Sidi Brahim Riahi dont la zaouïa se trouve dans une rue de la médina de Tunis. Ali Riahi s'appliqua tout au long de sa carrière à véhiculer le souffle d'une musique tunisienne imprégnée de modernité. Par le look extravagant de ses costumes de scène, il offrait selon Hamadi Abassi « l'image d'un dandy anticonformiste mais sincère et authentique ». Ce chanteur citadin composa plusieurs chansons d'inspiration bédouine, révélant son attachement aux valeurs sublimées d'une société rurale et à la liberté. Il laisse finalement plus de 150 chansons de styles différents — chanson traditionnelle tunisienne et orientale, synthèse des deux styles, style occidentalisé, etc. — qui constituent une étape caractérisant la création tunisienne au cours de la première moitié du XXe siècle. wikipedia



















الأحد، 16 أبريل، 2017

Patrimoine musical tunisien / CHANSONS DE RAOUL JOURNO

Raoul Journo, né le 18 janvier 1911 à Tunis et décédé le 22 novembre 2001 à Paris, est un chanteur tunisien et compositeur de musique arabo-andalouse. De confession juive, Journo est surtout connu pour ses talils, des compliments et vœux adressés aux invités lors d'une réjouissance (mariage, Bar Mitsvah, circoncision, pèlerinage, etc.), à tel point qu'aujourd'hui encore, ses textes et musiques sont repris entièrement par les orchestres lors de ce type de soirées. Après son départ pour la France en 1965, il retournera en Tunisie à plusieurs reprises. Journo a marqué la culture juive aussi bien en Tunisie, qu'en Israël ou en France où les airs de ses chansons sont, avec ceux de Farid El Atrache, parmi les plus utilisés pour les prières traditionnelles juives. WIKIPEDIA








الثلاثاء، 21 مارس، 2017

PATRIMOINE MUSICAL : FADHILA KHETMI

Fadhila Khetmi , née en 1905 à Tunis et morte le 12 janvier 1992, est une femme de théâtre et animatrice de radio tunisienne. Fille de la chanteuse et danseuse d'origine turque Nesriye Frawlou, elle poursuit ses études primaires et secondaires à la rue de Marseille à Tunis. Dès son plus jeune âge, elle est mordue de théâtre de chant et de danse, elle joue de l'oud et idolâtre la cantatrice turque Necibe Hanim. Elle crée chez elle un club littéraire que fréquentent les poètes et hommes de théâtre de son époque. Dans les années 1920, elle adhère à la Troupe du théâtre arabe avant de rejoindre en 1927 la troupe de l'Avenir théâtral. Elle préside ensuite sa propre troupe et anime deux pièces de son propre fonds. En 1930, elle voyage à Berlin pour enregistrer ses chansons dont elle compose la musique pour certaines d'entre elles. À la fin des années 1930, elle réintègre l'Association du théâtre arabe où elle partageait ses premiers rôles avec Mohamed Agrebi et fait de nombreux voyages en Algérie, en France et en Espagne. Dans les années 1940, elle s'installe en Algérie et intègre la radio d'Alger pendant deux ans ainsi que la troupe algérienne El Ansar. Revenue en Tunisie en 1957, elle réintègre sa troupe et monte une opérette. Elle rejoint Radio Tunis et participe à de nombreuses émissions dont la célèbre Émission de la Femme qu'elle coprésente avec Saïda Meherzi et l'écrivain Najia Thameur. Fadhila Khetmi a rendu célèbre un tricot de corps particulier par son dessin et ses motifs : Marioul Fadhila. Celui-ci est en vogue avant la Seconde Guerre mondiale et il continue à porter cette appellation jusqu'à nos jours. wikipedia