‏إظهار الرسائل ذات التسميات PATRIMOINE CHRETIEN. إظهار كافة الرسائل
‏إظهار الرسائل ذات التسميات PATRIMOINE CHRETIEN. إظهار كافة الرسائل

الأربعاء، 12 أبريل، 2017

BIBLIOTHEQUE DIOCESAINE / MEDINA DE TUNIS

La Bibliothèque diocésaine de Tunis ou Bibliothèque des sciences religieuses de Tunis est une bibliothèque tunisienne située à Tunis. Dépendant de l'archidiocèse de Tunis et spécialisée dans les sciences des religions, elle a pour but de se mettre au service du dialogue entre les religions et les culture Elle se situe sur la rue Sidi Saber, au centre de la médina de Tunis, et occupe le rez-de-chaussée de l'ancienne école privée catholique Saint-Joseph2 des Sœurs de Saint-Joseph de l'Apparition. Après la fermeture de l'école des Sœurs en 19993, l'archevêque de Tunis, Fouad Twal confie au père Francisco Donayre de la société des Pères blancs le projet d'une bibliothèque des sciences des religions qui, après des travaux de réaménagement, ouvre en janvier 2001. La configuration actuelle des locaux date de 2003 WIKIPEDIA /Source des PHOTOS: page facebook de la bibliotheque













الجمعة، 6 يناير، 2017

LES TROIS PAPES D'ORIGINE TUNISIENNE

trois papes d’origine sont d'origine tunisienne: 1Victor qui fut le 14e pape et régna de 189 à 199. D’origine africaine, il connut le martyre et fut sanctifié. 2Miltiade qui fut le 32e pape et régna de 311 à 314. Ce pape africain a eu une grande importance pour trois raisons principales. Il vit la reconnaissance du christianisme par Constantin et l’édit de Milan. Il fut celui qui recouvra les biens confisqués de l’Église et celui qui présida le synode du Latran où fut condamnée l’hérésie donatiste. Miltiade a été lui aussi sanctifié. 3Gélase qui fut le 49e pape et régna de 492 à 496. Également sanctifié, ce pape est vénéré pour avoir définitivement promulgué le canon des Livres Saints, précisément nommé décret gélasien. Gélase fut aussi celui qui définit l’autorité pontificale dans l’Eglise et face au pouvoir temporel. l’œuvre de ces trois papes tunisiens a été cruciale dans l’histoire de l’Église. Ils demeurent d’ailleurs honorés dans le panthéon chrétien. Rappelons-les donc au souvenir de toutes les communautés tunisiennes d’aujourd’hui. Ils sont partie intégrante de notre histoire et nous renvoient au riche patrimoine paléochrétien qui est visible dans les collections du musée national du Bardo ou sur les sites de Carthage, Sbeitla ou Thuburbo Majus. http://www.webdo.tn/2012/12/24/la-tunisie-a-donne-trois-papes-a-leglise-chretienne-les-connaissez-vous/
GELASE II

MITILADE

VICTOR 1er

الخميس، 8 ديسمبر، 2016

Anciennes cartes postales/ LES CATACOMBES DE SOUSSE

Les catacombes de Sousse sont une nécropole souterraine située à l'ouest de la médina de Sousse (Tunisie). Elle est découverte en 1888 par le colonel Vincent. Aménagées en sous-sol vers la fin du ier siècle par les chrétiens pour y inhumer leurs morts au temps de leur persécution (comme partout ailleurs dans l'Empire romain), les catacombes se présentent sous la forme de 240 galeries s'étendant sur cinq kilomètres et qui contiendraient près de 15 000 sépultures. Au nombre de quatre dont trois complètement fouillées — les catacombes du Bon Pasteur, d'Hermès et de Sévère —, elles sont mieux conservées que les catacombes de Rome. Cimetière clandestin, les catacombes ont également servi de lieu de culte et de refuge pour les premiers adeptes du christianisme et ont été utilisées jusqu'à la fin du ive siècle. Celles du Bon Pasteur, ouvertes à la visite, s'étendent sur 1,6 kilomètre et comportent environ 6 000 sépultures creusées dans les parois et superposées sur plusieurs étages. Elles étaient fermées par des tuiles ou des dalles de marbre sur lesquelles sont parfois tracés, à la pointe ou avec un pinceau, les noms des défunts. Les corps étaient ensevelis dans un linceul et parfois noyés dans de la chaux. À intervalles plus ou moins réguliers, on note la présence de niches qui accueillaient des lampes à huile. Quand de nouvelles galeries étaient ouvertes, la terre était reportée dans des galeries désaffectées, ce qui a contribué à leur bonne conservation. Quelques inscriptions et des objets qui formaient le mobilier funéraire sont aujourd'hui conservés au musée archéologique de Sousse. C'était également un espace de création artistique sacrée comme en témoignent quelques-unes des œuvres exposées au musée archéologique de Sousse : épitaphes et gravures sur marbre représentant des symboles sacrés (poissons, colombes, le Bon Pasteur, etc.). WIKIPEDIA










الأحد، 27 نوفمبر، 2016