‏إظهار الرسائل ذات التسميات Histoire de la PRESSE DE TUNISIE. إظهار كافة الرسائل
‏إظهار الرسائل ذات التسميات Histoire de la PRESSE DE TUNISIE. إظهار كافة الرسائل

السبت، 14 أبريل 2018

الكتب العملية حول الاعلام التونسي لمحمد حمدان Livres sur les Medis Tunisiens produits par Mohamed HAMDANE

اثراء اساتذة معهد الصحافة للمكتبة الاعلامية / محمد حمدان مثالا يعتبر معهد الصحافة اهم اطار اكاديمي للبحث العلمي في مجال علوم الاعلام والاتصال يوةفر للطلبة مجال التدرب على البحث ويساهم فيه الاساتذه في اثراء المكتبة العلمية في هذا الاختصاص العلمي الجديد ويمكن اعتبار انتاج المعهد واساتذته مفخرة لنا جميعا بكل تواضع على المستويين العربي والافريقي وهذا نموذج من اصداراتي الشخصية الى الزملاء الاخرين وفضلا عما تنشره المجلة التونسية لعلوم الاتصال التي نصدرها وعن المجلات العلمية الاخرى المتخصصة من ابحاثنا















الخميس، 22 فبراير 2018

Journal LE TUNISIEN fondé le 7 fevrier 1907 جريدة التونسي للشباب التونسي في بداية القرن 20

Le 7 février 1907 apparut un nouveau journal tunisien, musulman, en français et qui s'est défini "Organe hebdomadaire des intérêts indigènes" ce journal c'est LE TUNISIEN. Le journal La Presse de Tunisie dans son édition du 3 février 2007 écrivit : "Voilà comment on pourrait présenter Le Tunisien, le premier journal tunisien musulman en langue française, dont le premier numéro a vu le jour le 7 février 1907, à Tunis, sur initiative d'un groupe, que certains ont appelé «parti», d'autres «groupement» ou «mouvement» connu sous l'appellation «Jeunes Tunisiens» (34 ans en moyenne)." Hebdomadaire, il était tiré au départ a quelque 2.500 exemplaires, avait élu domicile au 6, rue de la Commission, était dirigé par Ali Bach Hamba, un jeune avocat sadikien et était rédigé par une pléiade de jeunes intellectuels tunisiens maîtrisant à la fois la langue d'Ibn Khaldoun et celle de Voltaire. N'ayant jamais fait référence à la convention de La Marsa de 1883 qui avait achevé d'asseoir le pouvoir colonial absolu et direct sur le pays, les «Jeunes Tunisiens» ont cependant admis le protectorat tel que le stipule le traité du Bardo de 1881 et considéraient de ce fait que la souveraineté de la Tunisie était en partie encore une réalité. Il revendiquait de ce fait la réhabilitation de la Constitution de 1861 suspendue par Sadok Bey en 1864, suite au soulèvement des tribus déclenché par une fiscalité débridée. Le Tunisien a eu également des petits, Al Tounissi, en langue arabe à partir du 8 novembre 1909, avec un contenu et une équipe propres sous la conduite de Cheïkh Abdelaziz Thaâlbi, futur leader du mouvement national, et sous la direction de Ali Bach-Hamba, et Al Ittihad Al Islami (l'union islamique). Egalement en arabe et dirigé par Thaâlbi, ce journal a été lancé le 19 octobre 1911 suite à l'invasion de la Tripolitaine (Libye) par les forces d'occupation italiennes et avait pour objectif de mobiliser l'opinion publique nationale, arabe et islamique contre cette agression