‏إظهار الرسائل ذات التسميات PERSONNALITES POLITIQUES. إظهار كافة الرسائل
‏إظهار الرسائل ذات التسميات PERSONNALITES POLITIQUES. إظهار كافة الرسائل

السبت، 23 ديسمبر 2017

Commemoration du décès de MAHMOUD EL MATERI le 23 Décembre 1972

Mahmoud El Materi , né en décembre 1897 à Tunis et mort le 13 décembre 1972 à Tunis, est un nationaliste, médecin et homme politique tunisien. Il est l'un des fondateurs du Néo-Destour dont il est le premier président. wikipedia








Manifestation du 8 avril 1938

membre du gouvernement Chenik

membre du second gouvernement chenik


Déporté avec quelques membres du gouvernement

à l'OMS


Commémoration du décès de HABIB THAMEUR le 22 Décembre 1949 ذكرى وفاة الدكتور الحبيب ثامر

Habib Thameur , né le 4 avril 1909 à Tunis et mort dans un accident d'avion le 22 décembre 1949 à Lahore, est un homme politique et médecin tunisien. Né dans une famille de la petite bourgeoisie tunisoise, il effectue ses études de médecine à Toulouse et devient en 1936 président de la cellule du Néo-Destour, fondée à Paris par Hédi Nouira1. Avec les arrestations des dirigeants nationalistes à la suite des événements du 9 avril 1938, il est chargé de la direction secrète du Néo-Destour. Revenu à Tunis à la fin 1938, il encourage les étudiants musulmans de la capitale à se structurer et à publier des journaux1. Il devient président par intérim du Néo-Destour le 8 novembre 1939 et conserve ce poste jusqu'au congrès du 17 octobre 1948. Habib Bourguiba porté à la présidence du mouvement, Thameur en est désigné directeur. Envoyé au Pakistan pour participer au premier congrès économique islamique tenu à Karachi, il y meurt dans un accident d'avion alors qu'il quittait le pays en décembre 1949. Les cendres sont rapatriées et inhumées au cimetière du Djellaz de Tunis le 9 avril 1968. Un jardin, une avenue et un hôpital de Tunis ainsi que plusieurs avenues dans le pays portent désormais son nom. wikipedia






الاثنين، 4 ديسمبر 2017

Commémoration du décès de MOHIEDDINE KLIBI, leader vieux destourien et journaliste le 1 DECEMBRE 1954 ذكرى وفاة المناضل والصحفي محي الدين القليبي

Mohieddine Klibi, né en 1901 à Tunis et décédé le 1er décembre 1954 à Damas, est un homme politique tunisien. Il est l'un des pionniers du mouvement national tunisien auquel il prend part des années 1920 à sa mort. Issu d'une famille originaire de la ville de Kelibia et installée à Tunis, il devient journaliste après des études inachevées à l'Université Zitouna. Il est l'un des fondateurs en 1920 du parti du Destour, aux côtés d'Abdelaziz Thâalbi puis le directeur de ce parti, et il collabore à son journal El Irada. Il s'opposera à Habib Bourguiba, qui fait scission pour fonder le Néo-Destour et l'évince du Comité de défense de l'Afrique du Nord. https://fr.wikipedia.org/wiki/Mohieddine_Klibi/ https://ar.wikipedia.org/wiki/%D9%85%D8%AD%D9%8A%D9%8A_%D8%A7%D9%84%D8%AF%D9%8A%D9%86_%D8%A7%D9%84%D9%82%D9%84%D9%8A%D8%A8%D9%8A/ http://walidthaalbi.blogspot.com/2011/09/blog-post_03.html/ http://ar.leaders.com.tn/article/1686-/ page facebook CENTRE DE DOCUMENTATION NATIONALE محيي الدين ؛ ابن الشيخ / محمد بن عبدالقادر القليبي سياسي إصلاحي من أعضاء الحزب الدستوري الحر ، وزيتوني بالانتساب في نفس الوقت ، وثوري في وجه الاستعمار واقلامه وصحفه ، كاتب وصحفي ، انتخب عضوا في الحزب الدستوري الحر ثم أصبح كاتبا عاما له ، كتب وحرر في عدة صحف أهمها : الاتحاد ، والأمة ( اللتان تولى رئاسة تحريرها ) ، لسان الشعب ، والمشير ، والنذير ، والنديم ، والعصر الجديد ، والصواب ، والإرادة، ومرشد الأمة، والزهرة (أقدم صحيفة تونسية - والتي تولى رئاسة تحريرها في فترة من الفترات ) ، حج بيت الله الحرام ورحل إلى الشرق ، وتعرض لكثير من الأذى والنفي والتنكيل ومرض بالسكري وأسس في دمشق " بيت تونس" للدفاع عن القضية التونسية ، ودار الفكر الإسلامي للترجمة والنشر













السبت، 2 ديسمبر 2017

?CHEIKH SALAH CHERIF , nationaliste tunisien ou espion الشيخ صالح الشريف وطني تونسي

le Cheikh Salah Chérif (1863-1920) constitua, lors de son exil à Berlin, la Commission pour l’indépendance de la Tunisie et l’Algérie. Il publia La vérité du Jihad (la résistance), version allemande en 1915, et version française en 191612. Il publia, à Lausanne, en 1917, avec Ismail Sefaihi, Les doléances des peuples opprimés. La Tunisie et l’Algérie https://cdlm.revues.org/5722 biographie en allemand :https://de.wikipedia.org/wiki/Salih_asch-Scharif_at-Tunisi

source: http://www.tibbiyelihikmet.com/2015/12/28/mehmet-akifin-edebi-kisiligi-ve-1-dunya-savasindaki-faaliyetleri/




source: https://de.wikipedia.org/wiki/Salih_asch-Scharif_at-Tunisi



الأربعاء، 29 نوفمبر 2017

Commémoration du décès de HASSENE BELKHODJA décédé le 29 novembre 1981 ذكرى وفاة حسان بلخوجة

Hassen Belkhodja (arabe également orthographié Hassan Belkhodja, né le 10 mars 1916 à Ras Jebel et mort le 29 novembre 1981, est un homme politique et homme d'affaires tunisien. Dès sa jeunesse, il milite dans le mouvement militant pour l'indépendance de la Tunisie : il devient membre de la délégation du Néo-Destour à Paris et président de l'Association des étudiants nord-africains de France, ce qui le destine tout naturellement à intégrer la délégation tunisienne chargée des négociations tuniso-françaises de 1954 puis à représenter son pays en tant que haut commissaire puis ambassadeur à Paris, charge qu'il occupe à partir de 1957 et à Madrid. En 1959, il délaisse la diplomatie pour le monde des affaires. Il devient tour à tour fondateur puis PDG de la Banque nationale de Tunisie, fondateur de la Société tunisienne de l'industrie laitière, PDG de la Société nationale immobilière de Tunisie puis de l'Office du commerce, fondateur de Nestlé Tunisie avant d'accéder une première fois à la tête de la Société tunisienne de banque (STB), du 19 mars 1971 au 4 octobre 1974. Parallèlement à ces activités, il est élu membre du bureau politique du Parti socialiste destourien en 1964 et il se fait élire député dès 1971. Il occupe les responsabilités ministérielles suivantes : ministre de l'Industrie et du Commerce le 8 septembre 1969, de l'Agriculture le 25 septembre 1974, des Transports et des Télécommunications le 7 novembre 1979 et des Affaires étrangères le 15 avril 1980. En 1981, quelques mois avant sa mort, il quitte le gouvernement et renoue avec la présidence de la STB, du 22 avril au 29 novembre. En 1971, il prend la présidence du club de football de l'Espérance sportive de Tunis qu'il conserve jusqu'à sa mort wikipedia source des photos : CENTRE DE DOCUMENTATION NATIONALE