‏إظهار الرسائل ذات التسميات VILLES DE TUNISIE / SFAX. إظهار كافة الرسائل
‏إظهار الرسائل ذات التسميات VILLES DE TUNISIE / SFAX. إظهار كافة الرسائل

الخميس، 9 مارس، 2017

SCENES DE PECHE DES EPONGES A SFAX ,jadis

Les éponges étaient ramassées, selon la nationalité des pêcheurs, soit au scaphandre (pour les Grecs dont c'était la spécialité) soit au trident (pour les Tunisiens et les Italiens), soit avec un système de filet traîné sur les fonds et nommé "Gangave". La pêche étant malgré tout intensive, les fonds à éponges marquèrent dès le début du XXe siècle des signes d'appauvrissement. Pour tenter de trouver des solutions à ce problème, plusieurs chercheurs publièrent des études dont la plus remarquée fut celle de messieurs Lafitte et Servonnet. A Sfax, négociants et pêcheurs s'inquiétent aussi de cette situation. Aussi en 1903, le gouvernement tunisien décide-t-il d'installer au large du port de Sfax un petit laboratoire sur pilotis qui aura pour mission d'analyser les conditions de reproduction et de croissance des éponges. Il sera dirigé pendant trois années par le professeur R. Dubois de la faculté de Sciences de Lyon, lui même assisté sur place par M. Allemand-Martin. En 1906, M. Allemand-Martin publiait les résultats de son travail qui permettaient enfin de mieux connaître la vie et la reproduction des éponges mais aussi leur mode de culture et leur rentabilté http://www.sfax1881-1956.com/port/eponges.htm
















السبت، 25 فبراير، 2017

Revue sur le patrimoine sfaxien : LA DIASPORA SFAXIENNE

L’association " La Diaspora Sfaxienne " édite une revue annuelle qui reflète les differents aspects du patrimoine sfaxien. Cette association a été créée en 1967 par M. Marcel Reggui, professeur au collège de garçons de Sfax de 1936 à 1947, en liaison avec certains de ses anciens élèves avec qui il avait gardé le contact et qu’il revoyait en France depuis 1960. Le succès dépassa les espérances des fondateurs, puisque le premier numéro sous-titré " périodique à l’avenir incertain ", eut un frère chacune des années qui ont suivi. Volume, présentation, et qualité des informations contenues allèrent croissant.










الخميس، 23 فبراير، 2017

CULTURE ENVIRONNEMENTALE et action pour déloger la SIAPE de SFAX / 22 fevrier2017

Sfax possède la première usine de transformation du phosphate, la SIAPE, inaugurée en 1952. Il s'agit d'une usine produisant du TSP (triple super phosphate) à partir de l'acide phosphorique et ce par des procédés qui lui sont propres sous la dénomination de « procédés SIAPE ». Elle est située au sud de Sfax mais un programme de délocalisation est lancé le 8 avril2008, en raison de la pollution engendrée au sein d'une zone urbaine. La NPK, autre usine implémentée juste à côté du port commercial de Sfax a quant à elle été fermée et son site fait l'objet d'un vaste projet de dépollution (projet Taparura) Une marche appelant à la fermeture de cette usine, responsable de la pollution de la ville de Sfax et de sa région, a été réalisée, dans ce cadre, sous le slogan : «La Siape nous a étouffé pendant plus de 60 ans, nous allons l’étouffer». Elle a eu lieu le 14 janvier 2016, Après la grande marche réussie le 14 janvier 2016, et en absence d’une date précise de l’arrêt de toute activité phosphatée en ville, la société civile à travers le collectif « développement et environnement » qui réunit plusieurs associations et organisations professionnelles actives de la région a entamé des démarches auprès des décideurs des différents ministères mais la date de fermeture tarde à être annoncée, une mobilisation citoyenne a été décidée le 22 février, le combat cette fois ne s’arrêtera pas tant que les revendications de la région ne sont pas satisfaites : la fermeture et le démantèlement de l’usine avec interdiction de toute activité phosphatée sur le site tout en préservant les droits des travailleurs de l’usine, dépollution de tout le littoral sud. http://www.leaders.com.tn/article/18907-la-societe-civile-a-sfax-determinee-a-fermer-la-siape-en-2016 http://www.realites.com.tn/2016/01/la-volonte-de-la-vie-les-sfaxiens-disent-non-a-la-siape/ https://www.facebook.com/Bebjebli.tn/?fref=ts