‏إظهار الرسائل ذات التسميات PAYSAGES/LACS. إظهار كافة الرسائل
‏إظهار الرسائل ذات التسميات PAYSAGES/LACS. إظهار كافة الرسائل

الخميس، 29 ديسمبر، 2016

MISSION DE ROUDAIRE ET LE REVE DE RELIER CHOTT JERID A LA MER / 1878

François Élie Roudaire, né le 6 août 1836 à Guéret et décédé le 14 janvier 1885 à Guéret, est un officier et géographe français. Il est le promoteur du projet de mer intérieure (africaine ou saharienne) auquel Ferdinand de Lesseps a attaché son renom . Roudaire acquiert la conviction que la vaste dépression salée qui se prolonge jusqu'au golfe de Gabès correspond au lit d'une mer asséchée connue au temps d'Hérodote sous le nom de baie de Triton. Dans un article écrit pour la Revue des Deux Mondes du 15 mai 1874, « Une mer intérieure en Algérie », l'officier consolide son hypothèse et propose de ramener la mer par un canal creusé dans le seuil de Gabès. Entre autres bienfaits, la masse d'eau introduite modifierait notablement le climat local et permettrait de refaire de la région un « grenier à blé ». Ferdinand de Lesseps, qui vient de triompher à Suez, adopte l'idée. Plusieurs écrivains, savants et hommes politiques s'engagent à ses côtés. Dans l'enthousiasme général, le gouvernement charge Roudaire d'une série de missions de reconnaissance et de nivellement. Le 1er décembre 1874, il effectue une première mission, au départ de Biskra, au Chott Melhrir (Algérie). Le 1er mars 1876 et le 27 novembre 1878, il quitte Gabès pour les chotts el-Gharsa et el-Jérid (Tunisie) dont il ressort que la dépression est discontinue, coupée en plusieurs endroits de « seuils », et, plus grave, que le Chott el-Jérid est entièrement au-dessus du niveau de la mer (+ 15 m). La réduction de la surface inondable (entre 6 et 8000 km²) et le coût d'un canal long de 240 kilomètres découragent le gouvernement qui a pris les conseils d'une commission supérieure dite de la mer intérieure (réunie à Paris du 5 mai au 7 juillet 1882). https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_%C3%89lie_Roudaire PHOTOS : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b7702001m.chemindefer













الأحد، 29 مايو، 2016

FORT CHIKLI / LAC DE TUNIS

Chikly, Chikli ou Chekly est un îlot situé dans la partie nord du lac de Tunis, connu pour abriter un fort romain puis espagnol. Il est relié au cordon littoral par une chaussée de 8,5 kilomètres partant du déversoir du lac, entre Le Kram et La Goulette, et orientée est-ouest. Le fort Santiago de Chikly est une ancienne citadelle romaine reconstruite par le gouverneur espagnol de La Goulette, Luys Perès de Varga, entre 1546 et 15501, sur des fondations préexistantes. D'autres travaux sont effectués en 1574 sous la direction de Don Juan Zamoguerra2 mais la construction est détruite la même année lors de la bataille de Tunis livrée contre les Ottomans. Le fort est restauré en 1660 par le dey de Tunis Hadj Mustapha Laz (1653-1665)3 puis transformé en lazaret sous le règne de Hammouda Pacha (1782-1814), pour mettre enquarantaine les voyageurs revenant de pèlerinage4,5. En 1830, il est complètement abandonné et se dégrade dès lors fortement5. Au début du XXe siècle, le cinéaste tunisien Albert Samama-Chikli y organise les fêtes d'une confrérie appelée « Les Pompiers de l'île de Chikly », ce qui serait à l'origine du surnom accolé au patronyme de ce cinéaste6. Déclaré patrimoine culturel national en décembre 1993, l'îlot est propriété du ministère de la Culture. Le fort a été restauré, dans le cadre de la coopération tuniso-espagnole, par des équipes de l'Institut national du patrimoine et de l'Université de Madrid. Des travaux de déblaiement et de nettoyage ont lieu en 1994, suivis par des fouilles archéologiques menées dès 1995. Elles y ont notamment mis au jour des tableaux de mosaïquesremontant aux périodes byzantine et romaine (IVe siècle et Ve siècle)7 wikipedia